Global Cleveland’s Statement on the Death of George Floyd

Global Cleveland’s Statement on the Death of George Floyd

As our Cleveland Community gathers to mourn the senseless, violent death of George Floyd, Global Cleveland joins the African American community to condemn acts of racism, discrimination, xenophobia, violence, and the “othering” of our sisters and brothers here and from around the globe. We keep Mr. Floyd’s family, friends and community close in our hearts as they grieve. We call for the end of systemic racism and all policies that embolden nationalism, white supremacy, the hatred that seeps through the fabric of our collective consciousness, and the unjust killing of innocent lives like Ahmaud Arbery, Breonna Taylor and Pamela Turner. We call for justice for our African American family, and an implementation of policies and actions that put truth to the ideal of a beloved community.

Global Cleveland has stood with, for, next to, and behind our international sisters and brothers since our founding ten years ago. From policies that deny people food or health care based on their nation of origin, to the language of calling someone’s nation a derogatory term or the policy of separating Central American families, mothers and fathers from their children at the border, we have spoken out against, lobbied, protested and worked toward an ideal of inclusiveness, shared prosperity, and equality and equity here in Northeast Ohio and throughout our nation. When members of our federal government labeled the global pandemic the “Chinese virus”, or the decision was made to lessen the number of refugees allowed to come here, or synagogues and mosques were bombed, we stood and stand with our family here and say NO to this fear and to this darkness.

So too we say NO to the murder of our neighbors, our black families, affected by centuries of racism and bigotry in the United States. Our original sin of slavery has yet to be confessed let alone expunged. We must address this now.

Each of us must start at home and in our own families, and in the mirror with ourselves, as we challenge our own unconscious biases on racial equality and inclusion. At Global Cleveland, our values of loving the newcomer are rooted in our embracing, acknowledging, and welcoming our neighbor as our family -no matter if they are native born, immigrant, refugee, African American, Latin American, Asian American, or life-long Clevelander. We have taken on soul-changing work as a city and region before. This is our most important test ever. Please stand with us as we stand together.

With much love.

 

David Fleshler                                     Joe Cimperman

Chairman of the Board                       President

Global Cleveland                                 Global Cleveland

 


Braşov and Cleveland - By Ezra Ellenbogen

Braşov and Cleveland

- Written by Ezra Ellenbogen

Braşov [Hungarian: Brassó], Romania is a beautiful city tucked into a Southern region of the Carpathian mountains known as the Transylvanian Alps. The city has a rich history and culture located on the edge of southeastern Transylvania, along one of the most historically important trade routes in Romania’s history.[1] It is the capital of the Braşov judet in Romania, and has a population of over 275,000.[2] Braşov was twinned with Cleveland in 1973 as Cleveland’s second ever sister city.[3] The charming multicultural city was founded in the 13th century at the center of trade between the Ottomans and Europe.[4]

The city thrived as a result of extensive trade with European merchants and other Romanian cities. However, a few hundred years after being founded, Braşov was captured and temporarily occupied by Turkish forces (1421). The city soon surrounded itself with strong walls to deter invaders - which worked. In 1432, when forces attempted a second invasion of the city, Braşov was able to hold them off. Although these walls were built for the purpose of geopolitical safety, they soon became part of the reason the city flourished.

The sheltered Transylvanian city soon became an influential and multicultural center of Romania, economically and culturally. German mercantile groups became prominent in the city, and European merchants and workers (as well as the original Dacian settlers) soon built up the city. Braşov became a center of trade between the three distinctly separated regions of Romania, and drove the country forward.

A few hundred years later in the late 1800s, Romanians began to settle in Cleveland, many driven away from their home country. Cleveland’s new Romanian population was primarily from Transylvania - which was then under the rule of Austria-Hungary. By the outbreak of the First World War, Romanians numbered 12,000 in Cleveland.[5] The main concentration of Romanian immigrants was around Detroit Avenue on the West Side, between W. 45th and W. 65th Streets. These areas of Cleveland were already known for Irish and German immigrant populations, and the introduction of Romanians further diversified the iconic area. Collinwood, Bedford, and Lakewood had their own Romanian populations as well. Lorain accumulated a Romanian population too, and contact between Romanian populations in all of these areas was always kept strong. Many Romanian communities across the area were not self-sufficient enough to thrive, and most Romanians ended up consolidating into a population on the West Side. By World War Two, most of the Romanian population had followed the general migration towards the West Side. Moreover, many Romanian immigrants did not end up initially settling in rural areas because it was hard to quickly find capital to start a farm - though Romanian immigrants who enjoyed the rural life were soon able to find themselves in farms again not too long after immigrating.

The original intent of much of Romanian immigration was not permanent residence in the city, though by the end of the First World War, many Romanians found that Cleveland suited them. During the years of the Post-War Period, around half of Cleveland’s Romanian population returned home, leaving Cleveland’s Romanian population at 6,000. Many of these Romanians were incentivized to return home by the news that Transylvania and Bucovina had become part of Greater Romania. There was also a movement of Romanians who settled in Cleveland, as well as some who went back to Romania to find a family, then went back to America with them. The American immigration restrictions introduced in the early 1920s slowed down most immigration patterns. By 1940, the population of Romanians in Cleveland numbered only 4,000.

The political outcome of World War Two in Romania was displeasing to numerous groups of Romanians, many of whom ended up immigrating to America as a result. After World War Two, a Communist regime had been put into place at the head of Romanian society, which drove 2,000 Romanians into Cleveland alone (not only from Transylvania, but from all over the country). The West Side area that was formerly a Romanian hotspot began to break apart with new waves of immigration from numerous areas, and many newer generations in the area moved out west to suburban regions. New Romanian waves of immigration continued the legacy of the area, but it is now much more diverse, with a wide range of immigrant populations.

As a result of all these periods of Romanian immigration, Greater Cleveland is now not only home to about 20,000 Romanians,[6] but also numerous Romanian-American national societies and organizations, like the Carpatina Society.[7]Moreover, Cleveland’s historic relationship with Romania led former Romanian President Nicolae Ceaușescu to visit the city in 1973 and encourage extensive trade between Romania and Cleveland companies.[8] Efforts between Romania and Cleveland to incentivize trade and cultural relations have been strong throughout history. A host of Romanian politicians have visited Cleveland, from former Braşov mayor, Dumitrache, to Minister Draganescu.[9] Further, Romanians loved “The Singing Angels” on the band’s visit to the country in 1974, and Clevelanders got to welcome Nadia Comaneci, the first gymnast to get a perfect score of 10.0 at the Olympic Games.[10]

Cleveland and Romania, even through numerous political troubles and disputes, have been global partners culturally and economically. The influence of Romanian immigration to Greater Cleveland can still proudly be seen today. The Cleveland-Braşov sister city relationship has emphasized the current and historical success of Romanian-American endeavors and cooperation.

 

[1] https://www.balkantrails.com/brasov-rich-history-in-the-heart-of-romania/

[2] https://worldpopulationreview.com/countries/romania-population/cities/

[3] https://case.edu/ech/articles/cleveland-sister-city-partnerships

[4] https://www.gpsmycity.com/blog/brasov-the-heart-of-romania-2404.html

[5] https://case.edu/ech/articles/r/romanians

[6] https://www.cleveland.com/metro/2016/08/three-day_romanian_festival_on.html

[7] https://ohiohistorycentral.org/w/Carpatina_Society

[8] https://www.nytimes.com/1973/12/08/archives/ceausescu-urges-us-business-to-invest-in-rumania-president-cites.html

[9] https://books.google.com/books?id=fjgtAAAAMAAJ&pg=PA290&lpg=PA290&dq=Brasov+and+Cleveland&source=bl&ots=xDsY7JFybu&sig=ACfU3U0A9hrUAthChP9tNiVg0zZ49lBwQQ&hl=en&sa=X&ved=2ahUKEwjTxa_E3qnpAhWGZM0KHeW5C-QQ6AEwCXoECAoQAQ#v=onepage&q=Brasov%20and%20Cleveland&f=false

[10] https://books.google.com/books?id=B8DUAAAAMAAJ&pg=PA446&lpg=PA446&dq=Bra%C5%9Fov+Cleveland&source=bl&ots=yhOhcjqXQM&sig=ACfU3U3ev91muW23z4I-og1oBZZyDQFPEA&hl=en&sa=X&ved=2ahUKEwiqksjDwbvpAhWFHc0KHVngApUQ6AEwCHoECAoQAQ#v=onepage&q=Bra%C5%9Fov%20Cleveland&f=false


Thank you video message to our funders

Thank you video message to our funder from our president, Joe Cimperman, on behalf of Global Cleveland.


Thank you video message to our volunteers

Thank you video message to our volunteers from our president, Joe Cimperman, on behalf of Global Cleveland


Cleveland and County Mayo: A New “Angle” on Cleveland - Ezra Ellenbogen

Cleveland and County Mayo: A New “Angle” on Cleveland

- Written by Ezra Ellenbogen

Achill Island County Mayo Ireland twin with Cleveland City

County Mayo, located along parts of the northwestern coast of Ireland with a population of around 130,000, has been twinned with the city of Cleveland since 2003.[1] This sister city relationship was a result of uniquely Irish immigration patterns as well as community bonds that led to Cleveland’s rise as an Irish home. From traditional culture and westward immigration to the “Angle” community, the story of Irish relations with Cleveland is a detailed and interesting one.

Between 1820 and 1825, the first Irish immigrants arrived in Cleveland. Even from the start, most of the Irish immigrants in Cleveland hailed from County Mayo.[2] In 1825, the construction of the Ohio and Erie Canal began, and workers were needed. This coincided with the increased immigration of Europeans from poorer areas, including the Irish, who numbered around 500 by 1826.[3] Many of the Irish workers who flocked to Cleveland for the jobs the canal project provided originally meant to stay temporarily, but the 1827 extension of the project resulted in the dense settlement of the Irish around the so-called “Irishtown Bend.” With the start of the Industrial Age and the numerous jobs it brought along with it in Cleveland, immigration flourished, especially Irish immigration. Even though Irish immigration to Cleveland was mostly from the County Mayo region, an agrarian area, Irish immigrants in Cleveland were hard workers during the Industrial Age and contributed greatly to Cleveland's Industrial economic boom.

Irish Clevelanders reached more significant numbers by the late 1840s. As a result of Potato Famine Immigration (the patterns of mass emigration from Ireland to the United States because of Irish potato famines), Irish Clevelanders numbered over 1,000 by 1848. The Civil War’s need for transportation of people and cargo brought even more jobs to Cleveland and worked with the Industrial Age to invigorate further Irish immigration. Irish immigration to the city only grew more rapidly from there. By 1870, the Irish population grew to be over 10,000, or 10% of the city’s population at the time. In 22 years (1848-1870), the Irish population in the city went up almost tenfold. During the 1860s and 1880s, horrible weather in County Mayo (particularly Achill Island) drove even more Irish people to emigrate. Although Irish immigration kept a relatively rapid pace, it did not keep up with Cleveland’s overall boom as a city. By 1900, the 13,000-some Irish represented only 3.5% of the city’s population.

Irish immigrants in Cleveland tended to cluster in densely populated areas, often earning those parts of the city unique names. Not only was there the ‘Irishtown Bend,” where canal workers settled, but there were many other areas, each with their own nickname. The area west of the river by the lake in Cleveland earned itself the name the “Achill Patch,” in honor of Achill Island in County Mayo, the original home of many of the Irish settlers. Most famously, there was “The Angle,” or “The Triangle.” This area, defined by its large Irish population and St. Malachi Parish, has been broken up by geographic changes but remains a strong community. It was, at its peak, the most famous Irish area of Cleveland.[4] It is interesting to note that most of these areas were close to each other, and by some definitions, overlapped.

The Angle was defined as the roughly triangular area between West 28th Street, Division Avenue, and River Road[5], across from Whisky Island (hence the name, “The Triangle”). It mainly consisted of Irish houses and shops. The cultural center of the neighborhood was St. Malachi Parish, which was founded in 1867. However, the whole West 25th Street area, from 1860 and onwards, was known as a very Irish area. At one point, St. Malachi Parish listed 2,000 Irish families in the region. The Angle only grew, and soon came to include most of the area north of Detroit Avenue that sloped down to the well-known angled riverbed. In 1917, the Detroit-Superior Bridge project started to geographically break up the Irish community in the region. Later, the Lakeview Terrace Housing Project and other bridges (including part of the Cleveland Memorial Shoreway) struck a geographic barrier between parts of the Irish region. Though the area remains an Irish neighborhood, many of the inhabitants of the old Angle left for other areas. However, St. Malachi Parish’s Sunday services still attract many from the old community.

An 1881 Map of Cleveland With “The Angle” Marked, Image Credit to the Irish American Archives Society

When they arrived in Cleveland, many Irish immigrants flocked to the police force and politics. The prejudice expressed at the time by many Americans was the idea that Irish immigrants were all supposedly criminals. Ironically, Irish immigrants were more often police officers than most else. In 1874, Cleveland’s Irish population made up 10% of the city’s total population and 20% of the city’s police population. In 1902, it was 3.5% and 12.5% respectively. Later, as Irish immigrants assimilated more into Cleveland, the proportionately large percentage of them on the force shrank. The Irish population of Cleveland grew to influence many aspects of the city and its culture.

In 2003, under Mayor Jane Campbell, Cleveland partnered as a sister city with County Mayo. This was a celebration of the ancestral lineage of most Irish Clevelanders from that region as well as the creation of numerous new business and social opportunities between Irish and Cleveland communities. Stephen Mulloy spearheaded the effort with years of planning.[6] In July 2003, a Cleveland delegation of Mayor Campbell, Stephen Mulloy, and prominent Irish Clevelanders visited County Mayo. Later in the same year, the Chairman of the Mayo County Council and other delegates visited Cleveland. During that October event, delegates from both areas celebrated Irish heritage in the city with numerous newspapers, notes, documents, and other artifacts from Irish immigrants in the region.

This relationship went on to inspire many others. For instance, the Mayo Society of Greater Cleveland and Údarás na Gaeltachta (Gaeltacht Authority) have become business partners as a result of the connection between the two areas.[7]In fact, in 2018, the Mayo Ball saw the arrival of people and businesses from County Mayo and nearby Irish counties, and three Irish companies presented their products and companies to Clevelanders and businesses alike. Delegates and political representatives from County Mayo attended the event, alongside representatives from Cleveland Irish American groups.

At the same event, many who attended worked together to form plans for International Mayo Day, an annual international celebration of all things County Mayo. The event started in 2015 and has been held yearly since in Western Ireland. There, international spectators and locals alike celebrate everything about County Mayo culture, from literature to business. Moreover, the holiday has extended into the US, the UK, and beyond as local County Mayo populations celebrate their heritage.[8] This is all thanks to Martina Hughes of Mayo county council, who had thought of the idea originally. If you’d ever like to help celebrate Cleveland’s County Mayo heritage, May 4th is International Mayo Day.

County Mayo is truly a wondrous land, with astounding coasts and stunning culture. They’re known for their diaspora and immigrant populations in other areas. In fact, while County Mayo numbers around 130,000 people, the diaspora of the county is over 3.5 million strong. Cleveland is more than proud to work with County Mayo and celebrate the contributions of Irish immigrants to the city. Without Irish immigration, from the Achill Patch to the Angle, Cleveland would not be where it is today.

- By Ezra Ellenbogen

Ezra's blog: One Page Stories

[1] https://case.edu/ech/articles/cleveland-sister-city-partnerships

[2] https://case.edu/ech/articles/i/irish

[3] http://www.irisharchives.org/pdf/IrishAndAngle.pdf

[4] http://www.clevelandmemory.org/iac/articles/Irangle.html

[5] Some sources defined it by the riverbed instead of a third road

[6] http://ead.ohiolink.edu/xtf-ead/view?docId=ead/OCLWHi0286.xml;query=;brand=default

[7] https://ohioirishamericannews.com/2018/11/04/the-green-and-red-ball-mayo-celebrates-again/

[8] https://www.irishtimes.com/special-reports/mayo-day/mayo-day-is-a-celebration-of-mayo-ness-worldwide-and-has-grown-over-last-5-years-1.3864953


L'IRS émet un avertissement concernant les escroqueries liées au coronavirus

L'IRS émet un avertissement concernant les escroqueries liées au coronavirus; attention aux régimes liés aux paiements d'impact économique

IR-2020-64, 2 avril 2020

WASHINGTON - L'Internal Revenue Service a exhorté aujourd'hui les contribuables à être à l'affût d'une vague d'appels et de tentatives de phishing par courrier électronique concernant le Coronavirus, ou COVID-19. Ces contacts peuvent entraîner une fraude fiscale et un vol d'identité.

«Nous exhortons les gens à redoubler de prudence pendant cette période. L'IRS ne vous appellera pas pour demander ou vérifier vos informations financières afin que vous puissiez obtenir un paiement à impact économique ou votre remboursement plus rapidement », a déclaré le commissaire de l'IRS, Chuck Rettig. «Cela s'applique également aux e-mails surprises qui semblent provenir de l'IRS. N'oubliez pas, ne les ouvrez pas et ne cliquez pas sur des pièces jointes ou des liens. Allez sur IRS.gov pour obtenir les informations les plus récentes. »

Les contribuables doivent surveiller non seulement les e-mails, mais également les SMS, les sites Web et les tentatives de médias sociaux qui demandent de l'argent ou des informations personnelles.

«L'histoire a montré que les criminels saisissent toutes les occasions de commettre une fraude sur des victimes sans méfiance, en particulier lorsqu'un groupe de personnes est vulnérable ou en état de besoin», a déclaré le chef des enquêtes criminelles de l'IRS, Don Fort. «Pendant que vous attendez d’entendre parler de votre paiement d’impact économique, les criminels travaillent dur pour vous inciter à mettre la main dessus. La Division des enquêtes criminelles de l'IRS travaille dur pour trouver ces escrocs et les fermer, mais en attendant, nous demandons aux gens de rester vigilants. »

Ne tombez pas en proie aux astuces du coronavirus; les retraités parmi les cibles potentielles

L'IRS et sa division d’enquêtes criminelles ont vu une vague de nouveaux plans de phishing contre les contribuables. Dans la plupart des cas, l'IRS déposera les paiements d'impact économique dans le compte courant des contribuables précédemment fournis dans les déclarations de revenus. Les contribuables qui ont déjà déposé une déclaration d’impôt mais n'ont pas fourni leur informations bancaires à l'IRS pourront les fournir sur un nouveau portail sécurisé sur IRS.gov à la mi-avril. Si l'IRS ne dispose pas des informations de dépôt direct d'un contribuable, un chèque sera posté à l'adresse figurant sur le dossier. Les contribuables ne doivent pas fournir leur informations bancaires d’autres individus prétendant vouloir les saisir en leur nom dans le portail sécurisé.

L'IRS rappelle également aux retraités qui n'ont normalement pas l'obligation de produire une déclaration de revenus qu'aucune action de leur part n'est nécessaire pour recevoir leur paiement d'impact économique de 1 200 $. Les personnes âgées doivent être particulièrement prudentes pendant cette période. L'IRS rappelle aux retraités - y compris les destinataires des formulaires SSA-1099 et RRB-1099 - que personne de l'agence ne les contactera par téléphone, e-mail, courrier ou en personne pour demander tout type d'informations pour compléter leur paiement d'impact économique, parfois appelés remises ou paiements de relance. L'IRS envoie automatiquement ces paiements de 1 200 $ aux retraités - aucune action ou information supplémentaire n'est nécessaire de leur part pour le recevoir.

L'IRS rappelle aux contribuables que les fraudeurs peuvent:

  • Insistez sur les mots «Chèque de stimulation» ou «Paiement de stimulation». Le terme officiel est le paiement d'impact économique.
  • Demandez au contribuable de lui remettre son chèque.
  • Demandez par téléphone, par e-mail, par SMS ou sur les réseaux sociaux une vérification des informations personnelles et / ou bancaires indiquant que ces informations sont nécessaires pour recevoir ou accélérer leur paiement à impact économique.
  • Suggérez-leur qu'ils peuvent obtenir un remboursement d'impôt ou un paiement d'impact économique plus rapidement en travaillant pour le compte du contribuable. Cette escroquerie pourrait être menée par les médias sociaux ou même en personne.
  • Postez au contribuable un faux chèque, peut-être d'un montant impair, puis leur dire d'appeler un numéro ou de vérifier les informations en ligne afin de l'encaisser.

Signalement des tentatives de phishing liées au coronavirus ou autres

Ceux qui reçoivent des courriels, des messages texte ou des médias sociaux non sollicités tentent de recueillir des informations qui semblent provenir soit de l'IRS, soit d'une organisation étroitement liée à l'IRS, comme le système de paiement électronique de l'impôt fédéral (EFTPS), doivent le transmettre à phishing@irs.gov.

Les contribuables sont encouragés à ne pas engager d'escrocs potentiels en ligne ou par téléphone. Pour en savoir plus sur le signalement d’escroqueries suspectes, accédez à la page Signaler le phishing et les escroqueries en ligne sur IRS.gov.

Les informations officielles de l'IRS sur la pandémie de COVID-19 et les paiements d'impact économique peuvent être trouvés sur la page Allègement fiscal du coronavirus sur IRS.gov. La page est mise à jour rapidement lorsque de nouvelles informations sont disponibles.

Dernière révision ou mise à jour de la page: 02-avr.-2020


Разговор о COVID-19 с вашими детьми / Conversation about COVID-19 with your kids

Доктор Эшлеман, Клиника Кливленда, дает следующие советы для беседы о COVID-19 с вашими детьми:

  • Задавайте открытые вопросы. Начните с того, что спросите своего ребенка, что он или она знает о коронавирусе. Возможно, они слышали комментарии друзей или слышали разговор взрослых об этом, но они не могли полностью понять это. Это может привести к тому, что дети поделятся чем-то, что может быть неверным, или повторит дезинформацию, что может привести к еще большей путанице. Также обязательно спросите своего ребенка, как он или она себя чувствует, когда они слышат все новости о коронавирусе. Таким образом, вы можете успокоить их, если они выражают чувство страха или беспокойства. Если ваш ребенок слишком мал и не может постичь все это, самое время обсудить и поощрять правильную гигиену.
  • Объясните правду правду таким образом, чтобы ваш ребенок понял. Вам нужно будет объяснять вещи медленно и аккуратно и использовать слова, которые не вызовут паники или растерянности. Если ребенок не понимает термин «вирус» или не может понять «коронавирус», вы можете попробовать объяснить, что некоторые микробы делают людей больными и что каждый хочет избежать этих микробов. Не забывайте держать это в перспективе и контролировать уровень неопределенности.
  • Обсудите важность хорошей гигиены. Если вы еще не говорили со своими детьми о хорошей гигиене рук - сейчас самое время это сделать. Объясните, что важно мыть руки, использовать салфетку, закрывающую рот и нос, когда вы чихаете и кашляете, и не прикасаться к лицу, особенно нечистыми руками. Объяснение, что они могут помочь предотвратить заражение вирусом (или передать его своим друзьям), соблюдая правила гигиены, может дать им чувство контроля, которое может ослабить беспокойство.
  • Тщательно следите за средствами массовой информации. Старайтесь смотреть, слушать или читать репортажи о COVID-19 со своим детьми, чтобы вы знали какое сообщение изображается и могли помочь объяснить, или выключить новости, если сообщение вызывает у ребенка страх. Также имейте в виду, что социальные сети заполнены новостями о вирусе, поэтому устанавливать лимит времени для прокрутки - хорошая идея.
  • Напоминайте детям, что они всегда могут прийти к вам с вопросами. Поддерживайте открытые и честные отношения с вашим ребенком о COVID-19. Никто не может точно предсказать, как этот вирус будет развиваться, но важно следить за тем как ваш ребенок чувствует себя в эти дни или недели. Объясните, что вы всегда готовы поговорить и ответить на любые вопросы, которые у них есть.
  • Предложите утешение. Объясните своему ребенку, что многие врачи, медсестры и работники здравоохранения прилагают все усилия, чтобы обеспечить всем безопасность и здоровье. Важно, чтобы дети (также как и взрослые!) знали и понимали, что люди помогают друг другу в то время, когда вещи кажутся немного неопределенными. Заверьте вашего ребенка, что все, что происходит (будь то закрытие школы, социальное дистанцирование или нахождение в больнице), должно остановить или помочь предотвратить заболевание людей.

Résumé du fonds de prêts d'urgence pour les fonds de roulement

La ville de Cleveland est prête à aider les entreprises face à l’impact économique de la pandémie COVID-19. Le dynamisme continu des couloirs commerciaux de Cleveland est vital pour notre communauté. Afin d’aider à maintenir notre communauté d’affaires, la Ville a créé un FONDS D’INVESTISSEMENT D’URGENCE.

FONDS D’INVESTISSEMENT D’URGENCE

  • Jusqu’à 10 000 $ de prêt pour le remboursement des frais d’exploitation engagés à partir du mois de mars
  • Pas de frais
  • Aucun intérêt ou paiement dû jusqu’au 1er janvier 2021, 1% d’intérêt par la suite.
  • Paiement de 150 $ / mois jusqu’au remboursement.

ADMISSIBILITÉ

  • L’entreprise était en activité dans la ville de Cleveland au 1er mars 2020
  • Petites entreprises éligibles conformément aux définitions SBA
  • Impact négatif de COVID-19
  • Sujet à un examen de crédit

Le ministère du Développement économique affichera une demande de fonds le 6 avril 2020. Les fonds étant limités, les candidats sont encouragés à soumettre leur demande dès que possible.

Trouvez l’application ici.

Soumettez la demande dûment remplie à: economicdevelopment@clevelandohio.gov

Le 23 mars 2020, le conseil municipal a adopté l’ordonnance n ° 341-2020, autorisant le directeur du développement économique à différer les paiements sur les prêts dus à la ville de Cleveland. Les prêts financés par les ressources de la Ville auront tous leurs paiements reportés jusqu’au 1er octobre 2020. Le ministère du Développement économique travaille actuellement avec les organismes subventionnaires pour obtenir un allégement de paiement pour les prêts financés par ces ressources. Le Ministère a déjà commencé la mise en œuvre de ce logement, de nombreux emprunteurs ayant été levé de leur obligation de paiement du 1er avril.

Si vous avez un prêt avec la Ville et que vous n’avez pas été contacté concernant cet allégement de dette, veuillez contacter votre agent de crédit.

Les efforts de la Ville visent à compléter les efforts du gouvernement fédéral. Nous encourageons nos milieux d’affaires à examiner et à demander une aide financière par le biais de la Small Business Administration. Pour des informations détaillées sur les programmes SBA pour le coronavirus, visitez www.sba.gov/coronavirus et pour plus d’informations sur tous les programmes fédéraux, visitez www.usa.gov/coronavirus ou www.gobierno.usa.gov/coronavirus. Les entreprises de Cleveland peuvent également rechercher des informations auprès de la SBA au 1-800-659-2955 (ATS: 1-800-877-8339) ou auprès du bureau local de la SBA au 216-522-4180. Les entreprises de Cleveland avec des relations SBA existantes doivent contacter leur représentant SBA ou bancaire.

Les demandes de prêt en cas de catastrophe économique sont désormais disponibles sur covid19relief.sba.gov . Les applications pour d’autres programmes devraient bientôt être disponibles.

Le 1er avril 2020, le gouverneur DeWine a publié un décret demandant aux propriétaires d’immeubles commerciaux de suspendre la perception du loyer et les expulsions de petites entreprises commerciales pour une période de 90 jours. Le décret demande également à ce que les prêteurs hypothécaires commerciaux suspendent également la perception des paiements hypothécaires des propriétaires d’immeubles commerciaux pour la même période.

Veuillez noter que ce décret est une demande et non un ordre. Les petites entreprises doivent contacter leurs propriétaires au sujet du décret exécutif du gouverneur.


Résumé de la loi CARES

Résumé de la Loi sur l'aide, les secours et la sécurité économique (CARES) pour le coronavirus *

Soutien aux petites entreprises

  • Programme de 349 milliards de dollars pour fournir une garantie gouvernementale sur les prêts. Construit sur le programme 7 (a) Small Business Administration (SBA) existant, mais avec une garantie gouvernementale améliorée de 100%.
  • L'admissibilité comprend: 1) une entreprise comptant 500 employés ou moins ou répondant aux définitions SBA, 2) des travailleurs indépendants / entrepreneurs indépendants, 3) des organisations à but non lucratif spécifiques.
  • Prêts n'excédant pas 10 M $ - plafonnés à 250% de la masse salariale mensuelle de l'employeur, ce qui comprend le salaire et les avantages sociaux. La période de candidature expire le 30/06/20.
  • Renonce à l'obligation du prêteur de déterminer la capacité de remboursement. Renonce aux frais connexes.
  • Les utilisations autorisées comprennent le soutien à la paie (salaire, congés, assurance), l'hypothèque, le loyer et les paiements de services publics.
  • Les prêts seront disponibles auprès des prêteurs certifiés SBA existants, y compris les banques et les prêteurs existants.
  • Les prêts sont remboursables pour les fonds dépensés au cours de la période de 8 semaines après la création d'un montant égal à la masse salariale, aux intérêts hypothécaires, au bail et aux services publics. Le montant pardonné sera réduit proportionnellement à toute réduction des employés retenus par rapport à l'année précédente et à la réduction de salaire de tout employé au-delà de 25 pour cent de sa rémunération de l'année précédente. La formule exclut une compensation de plus de 100 000 $ par an.
  • Crée un programme de 10 milliards de dollars pour les entreprises qui ont demandé des prêts en cas de catastrophe économique (EIDL). Permet une avance de prêt pouvant atteindre 10 000 $.
  • Elargit l'admissibilité au programme EIDL existant aux propriétaires uniques / entrepreneurs indépendants, etc.
  • Le plafond du prêt SBA Express passerait de 350 000 $ à 1 M $.
  • Exige que le SBA paie le capital, les intérêts et les frais sur des prêts SBA existants spécifiques limités pendant 6 mois

Dispositions commerciales générales et soutien fiscal

Prêts aux entreprises:

  • 500 milliards de dollars pour les prêts et le soutien de la Réserve fédérale (peuvent aller aux entreprises, aux États, aux municipalités, etc.).
  • Exclusion égale à environ 10 % pour les industries des services aériens et les entreprises de sécurité nationale.
  • Prêt de 5 ans maximum (non pardonnable).
  • Pas de rachat d'actions - le gouvernement peut partager les gains.
  • Limites de la rémunération des dirigeants.
  • Propose la création d'un programme ciblé Middle Market pour les entreprises et les organisations à but non lucratif de 500 à 10 000 employés.

- Critères:

Le bénéficiaire doit conserver 90 % de ses effectifs jusqu'au 20/09/20.

Aucune externalisation / délocalisation.

Le bénéficiaire sera neutre vis-à-vis de la négociation collective.

  • La Réserve fédérale créera un programme de prêts Main Street Lending avec des exigences limitées.

Soutien fiscal:

  • Retard des charges sociales de l'employeur dû à la fin de l'année jusqu'en 2021 (et après).
  • Fournit un crédit d'impôt remboursable sur les salaires pour 50 % des salaires payés par l'employeur dont 1) les opérations ont été totalement ou partiellement suspendues en raison d'un coronavirus ou 2) les recettes brutes ont diminué de plus de 50 % par rapport au même trimestre en 2019.
  • Prolonge la perte d'exploitation nette (NOL) à 5 ans (y compris les organisations intermédiaires) et à d'autres limites.
  • Augmente temporairement le montant des intérêts débiteurs que les entreprises peuvent déduire de 30 % à 50 %.

Congé maladie:

  • Modifie la Loi sur la lutte contre le coronavirus pour les familles d'abord afin de plafonner les congés de maladie payés à 511 $ par jour et à 5 110 $ au total (moins si l'on prend soin d'une autre personne ou en raison de la fermeture d'une école).
  • Les exigences de la loi fédérale sur les congés pour raisons médicales en vertu de la loi antérieure sont plafonnées à 200 $ par jour et 10 000 $ au total

Support individuel

  • Des chèques du Trésor américain allant jusqu'à 1 200 $ par personne et 500 $ par enfant seront émis pour les contribuables - avec une diminution progressive commençant à 75 000 $.
  • Prolongation de l'assurance chômage (4 mois) / ensemble de prestations améliorées. Également étendu aux personnes traditionnelles non éligibles (par exemple, les travailleurs indépendants / indépendants).

- Supprime la période d'attente d'une semaine.

- Le gouvernement fédéral paye les dépenses.

  • Fournit un financement pour soutenir les programmes de «compensation de courte durée», où les employeurs réduisent les heures de travail au lieu de licencier des employés. Essentiellement une allocation de chômage partielle. Le gouvernement fédéral paiera 100% pour les États ayant des programmes en place et 50% pour les États qui lancent le programme - jusqu'à la fin de l'année.
  • Annule les pénalités de retrait anticipé pour les distributions de retraite pour 2020.
  • Reporte les payment des prêts étudiant jusqu'au 30/09/20 sans pénalité et suspend la collecte forcée.
  • Modifie les plafonds de déduction pour les dons de bienfaisance pour 2020.
  • Permet aux entreprises de payer le prêt étudiant pour les employés en franchise d'impôt jusqu'à 5 250 $ par an.

Soutien aux entreprises minoritaires

  • 10 millions de dollars pour la Minority Business Development Agency au sein du Département du Commerce pour les centres d'affaires et les chambres des minorités - renonce temporairement aux exigences de contrepartie.

Système de santé et assistance connexe

  • Fournit 100 milliards de dollars aux fournisseurs de soins de santé pour les dépenses liées aux coronavirus et les pertes de revenus.
  • 4,3 milliards de dollars pour les Centers for Disease Control and Prevention for coronavirus related issues.
  • Nécessite des régimes d'assurance maladie pour rembourser les tests de coronavirus.
  • Retarde les réductions prévues des paiements hospitaliers à part disproportionnée.
  • Dispositions relatives aux produits médicaux (chaîne d'approvisionnement et pénuries de médicaments / dispositifs, stocks de fournitures médicales, responsabilité).
  • Favorise l'utilisation des technologies de télésanté.

Dispositions hypothécaires / résidentielles

  • Interdit la forclusion de tous les prêts hypothécaires garantis par le gouvernement fédéral pendant une période de 60 jours.
  • Permet la tolérance pour les emprunteurs touchés par le coronavirus.
  • Il est interdit aux propriétaires (120 jours) d'engager une action en justice pour expulser si l'hypothèque connexe est appuyée par le gouvernement fédéral.

Soutien de l'État

  • Fournit 150 milliards de dollars aux États pour les dépenses engagées en raison de l'urgence de santé publique en ce qui concerne le coronavirus face à la baisse des recettes, réparties selon les proportions de la population, avec un minimum de 1,25 milliard de dollars pour les États dont la population est relativement petite.
  • Donne la possibilité aux États d'utiliser les fonds fédéraux de main-d'œuvre pour répondre aux besoins liés au coronavirus.

Crédits divers / notables (liste partielle)

  • 80 millions de dollars à la FDA pour les contre-mesures et le développement de vaccins.
  • 1,5 milliard de dollars à l'Administration du développement économique pour financer des subventions dans les États souffrant de dommages économiques.
  • 50 M $ pour le programme Manufacturing Extension Partnership (MEP) (potentiel pour MAGNET ).
  • 60 millions de dollars pour la NASA pour les retards de mission causés par les fermetures de centres de la NASA en raison d'une pandémie.
  • 2,45 milliards de dollars pour la base industrielle de défense afin d'atténuer l'impact sur les chaînes de production / chaînes d'approvisionnement
  • 45 milliards de dollars pour les activités liées à la FEMA pour répondre à la pandémie.
  • 945 M $ pour le NIH pour la recherche sur les vaccins et les traitements contre les coronavirus.
  • 30,9 milliards de dollars pour le Fonds de stabilisation de l'éducation afin d'aider les écoles de la maternelle à la 12e année à réagir aux fermetures de coronavirus.

* Informations compilées à partir de: 1) la loi CARES telle que adoptée , 2) le résumé des crédits , 3) le résumé section par section , le résumé de la chambre des États-Unis, la fiche d'information de la N ational Small Business Association et d'autres sources. Sera mis à jour avec des informations / examens supplémentaires. Les informations fournies dans ce résumé ne constituent pas des conseils juridiques ou fiscaux et sont destinées à des fins d'information générale uniquement. Contactez l' équipe de plaidoyer GCP pour toute question.

 


Guide commercial de la loi CARES

Small Business Administration Economic Injury Disaster Loans - Prêts pour catastrophe économique par l’Administration Pour les Petites Entreprises (SBA)

  • Jusqu'à 2 000 000 $ d'aide disponible par entreprise
  • Taux d'intérêt de 75 % pour les entreprises, taux d'intérêt de 2,75 % pour les organismes à but non lucratif
  • Autres termes au cas par cas; durée jusqu'à 30 ans
  • Utilisé pour payer les dettes fixes, la paie, les comptes créditeur

SBA EIDL - Programme de subventions d'urgence

  • Les entités éligibles qui ont demandé un EIDL peuvent demander une avance pouvant atteindre 10 000 $
  • SBA distribuera une avance d'urgence dans les trois jours suivant la demande
  • L'avance peut être utilisée pour payer les congés maladie, les paie, l'augmentation des coûts des matériaux, les paiements de loyer / d'hypothèque et d'autres obligations
  • N'a pas besoin d'être remboursé!

SBA Express Bridge Loan Pilot

  • Les emprunteurs SBA existants peuvent avoir accès à des fonds pouvant atteindre 25 000 $.
  • Les fonds peuvent être remboursés en totalité ou en partie par le produit de l'EIDL

SBA 7 (a) Prêt du programme de protection des paies

  • Jusqu'à 10 000 000 $ de prêt, soit environ 2,5 fois la masse salariale mensuelle moyenne de l'entreprise
  • Produit du prêt pour soutenir la paie (y compris les avantages sociaux), les primes d'assurance et les paiements hypothécaires, de loyer et de services publics
  • Certifications requises:
    • Activité affectée par la conjoncture économique du COVID-19
    • Utiliser des fonds pour maintenir les employés et la paie
    • Ne pas recevoir de fonds en double d'un autre programme SBA
  • Non garantie
  • Aucun paiement de prêt pendant au moins six mois
  • Prêts éligibles à un remboursement partiel sur la base d'une formule

Subvention aux prêts pour les petites entreprises de la SBA

  • S'applique aux prêts existants sous SBA 7 (a), 504 et microcrédit
  • La SBA paiera le capital, les intérêts et les frais des prêts couverts existants pour une période de six mois
  • Les nouveaux prêts de la SBA dans le cadre de ces programmes (à l'exception de ceux du programme de protection de la paie) recevront six mois de paiements

Report d'impôt sur le revenu

  • Les entreprises peuvent différer le paiement de la part employeur des impôts FICA jusqu'à la fin de 2020.
  • Les paiements doivent être effectués en 2021 et 2022.
  • Le report est interdit aux entreprises utilisant le programme de protection de la paie SBA

Crédit d'impôt pour la rétention des employés

  • Les entités éligibles comprennent les entreprises dont les opérations sont (1) entièrement ou partiellement limitées par ordre du gouvernement, ou (2) ont connu une baisse de 50 % des recettes brutes par rapport au trimestre de l'année précédente
  • Admissible à un crédit d'impôt de 50 % sur les premiers 10 000 $ de certains salaires engagés ou payés du 13 mars 2020 au 31 décembre 2020.
  • Les employeurs qui reçoivent certains prêts SBA ne peuvent pas recevoir le crédit.